Document sans titre
Document sans titre

Menu :

>> Accueil
>> Activités
>> Calendrier
>> Juridique
>> La moto
>> Liens
>> Manuels & Fiches
>> Petites Annonces
>> Philosophies
>> Photos Album


Dernieres news :



Derniers articles :


Andorre 2016
le 26 septembre 2016
par Stephane


La Bourjolaise
le 24 mai 2016
par Stephane


Hivernale 2016 selon Papy
le 8 mars 2016
par Laurent CARATELLI




visiteurs depuis la naissance
de vfrtgs.com

Accueil >>  Activités >> Notre pélerinag...


Notre pélerinage autour du Mont-Blanc

écrit le 28 juillet 2004 par VSKWAL


Le Grand et le Petit Saint-Bernard ou l’histoire de joyeux motards en cure de Génépi.
Pluie, brouillard, froid puis enfin, grâce à notre bon Saint-Bernard, un soleil radieux du côté de nos amis valdotins avec du Génépi pour meilleure tisane.

Un peu d’histoire et de savoyardises juste pour faire sérieux

Le Col du Grand-Saint-Bernard

-  Descriptif

Col frontière entre le canton du Valais et le Val d’Aoste, le Grand-Saint-Bernard représente depuis des siècles un havre de paix pour les voyageurs, pèlerins et autres soldats de passage. Aujourd’hui, même si les célèbres chiens de l’Hospice n’exercent plus leur rôle de sauveteur, l’Hospice du Grand-Saint-Bernard demeure un îlot de sérénité dans un paysage grandiose. Le col est situé à 2472 mètres et la vue s’étend sur un large horizon dont les sommets dominants sont le Combin, le Mont Vélan ainsi que l’Envers-du-Mont-Blanc.

On peut y visiter l’église datant de la fin du XVII e siècle, très bel exemple de style baroque piémontais et la crypte du XII e siècle, réservée à la prière.

Un musée présentant une riche collection d’objet d’histoire naturelle, d’archéologie romaine et quelques repères sur la vie ancienne de l’Hospice a également été aménagé. Quant au trésor, il contient de somptueuses pièces dont le buste de saint Bernard, une croix patriarcale et de nombreux objets de culte finement ouvragés.

-  Historique

Le Grand-Saint-Bernard constitue l’une des principales portes de communication entre le Nord et le Sud depuis l’Antiquité. La route du col fut pavée en 47 après J.-C.

Dès lors, les siècles furent marqués par le passage de personnages historiques et célèbres parmi lesquels Charlemagne et Napoléon. Bernard, d’où l’hospice tire son nom, est né vers1020 et fut archidiacre d’Aoste. Voyant régulièrement des voyageurs arriver terrorisés et détroussés, il décida de mettre fin aux brigandages dans la montagne. Dans ce but il créa l’Hospice au sommet du col peu avant le milieu du XI e siècle. Le tunnel routier qui permet de franchir la frontière italienne toute l’année fut ouvert en 1964.

-  Rencontre au sommet du Grand Saint Bernard

Le vin chaud aux épices ou le thé sucré prend une saveur particulière dans le réfectoire de l’Hospice du Grand Saint Bernard, blotti au sommet du col, entre la Suisse et l’Italie. A 2473 mètres d’altitude, le randonneur apprécie de s’asseoir et de reprendre des forces entre les murs larges du bâtiment, plus que centenaire. L’accueil chaleureux contraste avec la rudesse et l’austérité du chemin parcouru à peau de phoque ou en raquettes, accompagné par un vent glacial.

Le Col du Petit-Saint-Bernard

-  Descriptif

D’ou vient le Col du Petit Saint Bernard ? La plus haute voie de passage des Alpes (2188 m) après Tende (1873 m), Larche (1998m), Montgenèvre (1854 m) et Mont-Cenis (2084 m) doit en fait son nom à une des plus mystérieuses légendes de Savoie.

-  Historique

L’histoire commence en 25 avant JC alors que les troupes de l’Empire Romain soumettent les peuples Salasses et Ceutrons qui peuplaient en ces temps reculés les deux versants des Alpes. C’est en effet par le Col que Rome veut relier la Gaule. Aussitôt la résistance des montagnards vaincue, Rome construit en effet la voie impériale qui reliera l’Empire à Lyon érigée capitale des Gaules. Sur le col, point le plus haut de cette voie, est aussitôt élevé un temple doublé d’une colonne soutenant un portique à la gloire de Jupiter. Rome donne alors au col le nom officiel de " Columna Jovis " (colonne de Jupiter).

L’empire disparaît cependant très vite et sitôt les invasions barbares passées, l’occident chrétien s’enfonce dans le Moyen-Age. La voie romaine qui jusqu’ici avait fait la richesse des populations frontalières (commerce du cuivre du Beaufortin et de la vallée de Chamonix, plomb argentifère de la Plagne, vin des Allobroges) devient alors impraticable. Même les " Romieux " (pèlerins à destination de Rome) ne sont plus épargnés par les brigands. Le col du Saint Bernard devient un véritable coupe-gorge pour tous les colporteurs ou autres marronniers faisant la trace.

La colonne de Jupiter est très vite suspectée de tout ce désordre : les paysans lui attribuent en effet des pouvoirs surnaturels. La colonne serait en fait surmontée d’une escarboucle, un grenat, pierre précieuse, rouge, incombustible et irradiant de lumière. Cette pierre possédait, disait on, des pouvoirs maléfiques.

On racontait entre autres qu’interrogée sur un vœu ou sur une prière, la pierre, assimilée par les paysans d’alors à l’œil de Jupiter, prenait tel ou tel éclat selon que le vœu était ou non exaucé.

Aussi, la légende raconte t’elle qu’excédés de ne plus pouvoir se rendre au Col, les paysans du Val d’Aoste consultèrent alors leur archidiacre, Saint Bernard, à qui ils demandèrent secours et assistance.

" Peu de jours après qu’il se fut adonné au jeûne et à l’oraison, le saint, muni du signe de la croix, se porta vers le lieu fameux. Lorsque le démon, horrible à voir, et rugissant vint devant lui , l’homme de Dieu le saisit aussitôt et lui ordonna de se taire : le démon se laissa lier comme un petit animal " Libre de ses gestes, Saint Bernard pu alors renverser la colonne diabolique qui, tombant à même le sol, entraîna avec elle la fameuse escarboucle que le Saint brisa d’un coup de talon.

On ne trouva en réalité jamais rien en haut du col de Saint Bernard excepté deux deniers romains. Mais la légende, outre qu’elle donna son nom au col, perdura jusqu’au 19° siècle. On raconte en effet qu’alors, les paysans de Haute Tarentaise croyaient toujours en la divinité du col du Saint Bernard : non plus en la pierre magique qu’avait effrayé leurs ancêtres mais en un petit escargot. La divinité diabolique que Saint Bernard avait vaincu s’était en effet transformé en petit animal. Leur prière serait-elle exaucée ? Si oui, l’escargot allongeait ses cornes du côté du soupirant. A défaut, le petit animal, juché sur sa colonne, rentrait ses cornes ! Quant à Saint Bernard, il demeure un des saints les plus emblématiques de Savoie : proclamé " patron des Alpes, des excursionnistes et des amis de la Montagne " par le pape Pie XI, Saint Bernard de Menthon sera surtout à l’origine de l’hospice du col du Saint Bernard qui, de l’an 1000 jusqu’à nos jours, demeure un des plus beaux symboles de l’hospitalité montagnarde.

Les photos !!!

Grand Saint-Bernard
Grand Saint-Bernard
La caillante !
Grand Saint-Bernard
Grand Saint-Bernard
On se les pêle !
Grand Saint-Bernard
Grand Saint-Bernard
Réchauffés, mais pas encore au Génépi !


Pour conclure...

Ce qu’il y a de meilleur dans le Saint-Bernard, c’est le petit tonnelet de Génépi accroché autour de son cou !!!

Nous l’avons goûté, ce suc des Alpes nous a rechauffé le coeur et redonné du courage pour la fin de notre pélerinage...


[retour en haut]

Documents et images liés à cet article:


(cliquer pour agrandir)
img #21 - Grand Saint-Bernard

poids: 143.2 ko, taille: 1024x768 px

A la frontière italienne, il fait tout de suite meilleur !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #22 - Grand Saint-Bernard

poids: 81.9 ko, taille: 1024x768 px

Si si, il fait plus chaud en Italie !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #23 - Aoste

poids: 174.9 ko, taille: 1024x768 px

Café valdotin
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #24 - Aoste

poids: 186.4 ko, taille: 1024x768 px

Perle des alpes
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #26 - Petit Saint-Bernard

poids: 119.7 ko, taille: 1024x768 px

Monte Bianco bellissimo !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #27 - Petit Saint-Bernard

poids: 66.9 ko, taille: 1024x768 px

Bellissimo Monte-Bianco !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #28 - Petit Saint-Bernard

poids: 86 ko, taille: 768x1024 px

Carte postale
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #29 - Petit Saint-Bernard

poids: 103.8 ko, taille: 1024x768 px

Tappée dans l’oeil
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #30 - Petit Saint-Bernard

poids: 105.7 ko, taille: 1024x768 px

La cure commence !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #32 - Petit Saint-Bernard

poids: 81.3 ko, taille: 768x1024 px

La cure, suite !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #33 - Retour au Buet

poids: 122 ko, taille: 1024x768 px

Raclette bien râclée
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #34 - Cabane de la cascade

poids: 105 ko, taille: 1024x768 px

L’épreuve de descente à ski
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #35 - Cabane de la cascade

poids: 118.7 ko, taille: 1024x768 px

Seconde manche de l’épreuve de ski de descente
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #36 - Cabane de la cascade

poids: 90.7 ko, taille: 1024x768 px

Après les descentes olympiques, les vaches volaient !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #37 - Barrage d’Emosson (Suisse)

poids: 106.9 ko, taille: 1024x768 px

Les plus courageux sont restés en haut
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #38 - Barrage d’Emosson (Suisse)

poids: 111.7 ko, taille: 1024x768 px

La pose de madame C.
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #39 - Barrage d’Emosson (Suisse)

poids: 118.2 ko, taille: 1024x768 px

La pose de Mr C.
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #40 - Lac de Passy

poids: 172.3 ko, taille: 1024x768 px

Pause repas dans la vallée
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #41 - Lac de Passy

poids: 125 ko, taille: 1024x768 px

Pose devant le Mont-Blanc, on a failli le voir de ce côté là !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #42 - Lac de Passy

poids: 126.7 ko, taille: 1024x768 px

VFR : Véritable Fille Rancho
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #43 - Lac de Passy

poids: 127 ko, taille: 1024x768 px

C’est y pas beau, ça ?
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #44 - Lac de Passy

poids: 131.5 ko, taille: 1024x768 px

Ben, là non plus on voit pas grand chose au fond !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #45 - Lac de Passy

poids: 145.3 ko, taille: 1024x768 px

Le couple des GO
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #46 - Lac de Passy

poids: 157.5 ko, taille: 1024x768 px

Les joyeux génépiciens
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #47 - Lac de Passy

poids: 143.7 ko, taille: 1024x768 px

Les frères de croisade san-bernadesque
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #48 - Lac de Passy

poids: 192 ko, taille: 1024x768 px

Départ sous haute surveillance
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #49 - Lac de Passy

poids: 183.6 ko, taille: 1024x768 px

Bon, là on n’a pas pu s’empécher de se lâcher !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #50 - Lac de Passy

poids: 117.8 ko, taille: 1024x768 px

Un peu crevé tout de même, le génépi sans doute !
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #51 - Lac de Passy

poids: 126.2 ko, taille: 1024x768 px

Toujours sur fond de Mont-Blanc, parés au départ
[retour en haut]

(cliquer pour agrandir)
img #52 - The End

poids: 152.9 ko, taille: 1024x768 px

Ben voilà, on n’a pas bien vu le Mont-Blanc, un peu mieux Saint-Bernard et surtout la couleur du Génépi ! Merci à tous les joyeux de la confrérie de l’ordre du suc des alpes !
[retour en haut]
Document sans titre

Bienvenue sur le site www.vfrtgs.com, site optimisé IE6 en 1024x768 flash player version 7 requis pour les animations.
© dev:RR | Design: Motusdesign, tous droits réservés pour les squelettes. créé avec le cms SPIP 1.7.2