Document sans titre
Document sans titre

Menu :

>> Accueil
>> Activités
>> Calendrier
>> Juridique
>> La moto
>> Liens
>> Manuels & Fiches
>> Petites Annonces
>> Philosophies
>> Photos Album


Dernieres news :



Derniers articles :


Andorre 2016
le 26 septembre 2016
par Stephane


La Bourjolaise
le 24 mai 2016
par Stephane


Hivernale 2016 selon Papy
le 8 mars 2016
par Laurent CARATELLI




visiteurs depuis la naissance
de vfrtgs.com

Accueil >>  La moto >> Essai Ducati...


Essai Ducati Multistrada par L e Yéti

écrit le 21 juin 2004 par Luc LAMBERT





Un ch’tit essai de la Mutistrada. Alors voilà mon opinion......

J’arrive chez le concess Ducat de Compiègne, la belle est là, elle m’attend dans sa belle robe grise.

Au premier abord, elle étonne par son aspect de gros super motard et son look particulier, mais les égouts et les couleurs......

J’enfourche la bête, elle n’est pas très haute de selle et celle-ci à l’air un peu *sèche*. La position est plutôt sympa, les genoux pas trop repliés, les repose pieds se trouvent naturellement, le guidon est droit et ça me gène un p’tit peu, je le préférerai avec les poignées légèrement recourbées vers le pilote.

Contact, le tableau de bord s’allume, tout digital sauf le compte-tour, sympa mais difficile à lire de manière très rapide, sans doute une question d’habitude. Toute les informations utiles s’y trouvent, y compris un *bidule* qui décompte les Kms restant lorsque vous êtes en réserve. Marrant sauf que ça varie en permanence en fonction de votre conduite...

Je presse le bouton magique et le twin s’ébroue dans un bruit sympathique, homologué donc pas trop bruyant mais néanmoins *viril*. Première, ça passe tout seul, l’embrayage est tout doux et souple ce qui me surprend un peu sur ce type de bécane.

Je démarre et là je suis agréablement surpris par le moteur qui ne cogne pas comme un sourd. Bon fo pas rêver, un peu plus tard en traversant une agglomération, je sens bien que ce n’est pas la souplesse d’un V4 sanzames non plus, mais en première/deuxième ça reprend sous les 3000 tours sans trop hoqueter.

Un peu de voie rapide pour constater que la protection n’est pas mauvaise jusqu’aux allures Sarko approved (ça tombe plutôt bien en ce moment) mais ça tire vite et fort sur les bras au dessus. Il est clair que ce n’est pas l’utilisation qui convient le mieux à ce modèle.

Faudrait tout de même trouver quelques virolos pour continuer l’essai et j’en ai quelques uns en stock.................et là.........MAGIQUE ! ! ! ! C’est là que cette bécane délivre tout son potentiel, suspension au top, à tel point que je les ai oubliée, je n’ai pas chercher à faire un quelconque réglage, rien. Moteur franchement jouissif, il pousse sans interruption de 3000 à 9000 tours de manière très viril, c’en est un régal pour sortir des virages comme une balle d’autant que le train avant très vif et très stable autorise des entrées tout aussi musclées. Le châssis est très rigide, comme la majorité des meules de cette marque, et le tout donne un ensemble d’un très bon niveau. Certain que ce type de bécane doit être un outil dans les routes du massif centrale et plus largement partout ou ça tourne. Les pneus d’origine sont des Pirellis skorpion qui m’ont semblé très bien lors de cet essai.

Je n’ai pas trop regardé les aspects pratiques, je n’étais pas venue pour ça. En ce qui concerne les commandes, c’est au standard japoniais, rien à redire. Le confort m’a semblé correct mais plus du coté suspension que du coté selle. Je ne suis pas certain de pouvoir faire + de 800 bornes dans la journée comme cela m’arrive avec le Futura, sans finir avec le cul tanné.

Une chose est certaine, pour ceux qui en doute encore, ce moteur procure un plaisir fou et pourtant il ne délivre *que* 84 chevaux.......il propulse la bécane à plus de 200 km/h (sur autoroute allemande..... ;-) avec une facilité déconcertante, offre des reprises et des accélérations tout à fait correcte en termes de chiffres mais surtout excellente en terme de sensation et c’est bien là l’essentiel.

Pour conclure je dirais que cet essai m’a enthousiasmé, que cette bécane est une bête à plaisir que l’on doit pouvoir utiliser tout au long de l’année sans trop de difficulté si ce n’est le confort de selle qu’il faudrait étudier sur un essai longue durée.

Voili, voilou...




[retour en haut]

Documents et images liés à cet article:



vignette n°56 mis en ligne le 24 août 2004


pas de description

JPEG- 113.1 ko,800 x 600 pixels
[retour en haut]


 

logo DOCUMENT 56

Document sans titre

Bienvenue sur le site www.vfrtgs.com, site optimisé IE6 en 1024x768 flash player version 7 requis pour les animations.
© dev:RR | Design: Motusdesign, tous droits réservés pour les squelettes. créé avec le cms SPIP 1.7.2