Document sans titre
Document sans titre

Menu :

>> Accueil
>> Activités
>> Calendrier
>> Juridique
>> La moto
>> Liens
>> Manuels & Fiches
>> Petites Annonces
>> Philosophies
>> Photos Album


Dernieres news :



Derniers articles :


Andorre 2016
le 26 septembre 2016
par Stephane


La Bourjolaise
le 24 mai 2016
par Stephane


Hivernale 2016 selon Papy
le 8 mars 2016
par Laurent CARATELLI




visiteurs depuis la naissance
de vfrtgs.com

Accueil >>  Activités >> Andorre 2009...


Andorre 2009

écrit le 24 septembre 2009 par Florence CONSTANT





ANDORRE 2009 vue de La Bleue des Alpes


Départ le 18 septembre à 7h du matin depuis nos Alpes. Mes affaires étaient déjà prêtes depuis 1 semaine, celles de Chris depuis la veille.

Le temps était un peu couvert mais çà devait pouvoir nous satisfaire.

Nous partons donc à 2 sur la Bleue des Alpes. Nous attaquons l’autoroute et nous arrêtons à l’aire de Valence Sud où nous devions retrouver Fabien et Kiki à 9h. En les attendant, nous regardions arriver un énorme nuage noir, un peu comme les chasseurs d’orages en Amérique. Et il n’y avait pas d’autre alternative que de foncer dedans. Alors, on commence à s’équiper de nos combinaisons de pluie, toujours en attendant Fabien et Kiki. Chris téléphone à Frank que l’on devait retrouver quelques 100 kms plus loin à l’aire de Lédenon. Il nous informe qu’il n’est pas encore parti de chez lui, avec son ami Christian car chez lui à Apt, c’est l’Apocalypse. Trombes d’eau, foudre....la totale...Bon !!!!!!!!!!!! Ca commence bien !!!!! Pas fait pour arranger mon pauvre petit coeur, tout çà !!!!

Enfin, notre Fabien et notre Kiki arrivent avec une 1/2 h de retard, la faute aux sacoches cavalières difficiles à arrimer.

On se retrouve maintenant à 4

On ne perd pas de temps, on remonte en selle et là.......on fait, on va dire 1km, et le Ciel nous déverse sur la tête tout ce qu’il peut. Vu de l’arrière du biplace de la Bleue des Alpes, on aurait dit qu’on roulait sur 5 cm d’eau. Quand on doublait, surtout les poids lourds, ce n’était que des gerbes d’eau que l’on recevait. Je n’osais pas regarder devant, je ne regardais que ce satané nuage qui commençait à partir vers la droite. Après un bonne 1/2 h de douche, nous arrivons à l’aire de Lédenon où nous retrouvons Franck et faisons la connaissance de Christian avec sa VTR jaune.

Nous nous retrouvons à 6

On sort les combinaisons et on s’engage de nouveau sur l’autoroute, à 150 km/h,( là il faut dire que Francky a commencé à perdre ses barrettes) pour s’arrêter un peu plus loin pour manger un bout. Notre ami Christian VTR, songeait à s’inscrire au club, alors on lui dit

"oui, oui, viens, c’est gratuit.......................il faut juste t’acheter une VFR"

Franck à Christian : t’as combien de barrette ? Moi j’en ai plus que 2

Après le repas, nous reprenons l’autoroute, non sans avoir enfilé de nouveau les combinaisons de pluie car le gros nuage, frère jumeau, du précédent, nous attendais de pied ferme. En fait il s’est poussé et nous sommes sortis de l’autoroute sans une gougoutte. Et là, est entré en action notre GPS. Nous avons rallié l’Andorre, par de petites routes sympa, pleines de gravier par endroit. Nous devant, Franck, puis Fabien, puis Christian VTR. Nous roulions tous d’un bon train et c’était cool !!!! Vers Limoux on s’arrête boire un petit coup, et on en profite pour fêter mon anniversaire. C’est tombé le jour de cette sortie en Andorre, je ne l’oublierai pas.

Bon l’Andorre est encore loin alors on enfourche et gazzzz.

Franck à Christian : t’as combien de barrettes ? Cà clignote pour moi

Je ne peux pas vous dire exactement où et quand Francky a perdu ses barrettes, mais on a fait de l’essence plus d’une fois çà c’est sûr !!!!

On voyait bien que sur les montagnes, quelques gentils petits nuages restaient accrochés, mais je ne pensais pas qu’ils allaient nous faire du mal. En fait, comme tout le monde ou presque, n’est ce pas Coin Coin !!!!!, nous sommes passés là haut sur nos 2 roues, avec 3° et sous une fine pluie, à très faible allure à cause de ces réservoirs trop plein des voitures qui versaient dans les virages et qui laissaient des traces glissantes mélangées à l’humidité.

Enfin, c’est la dure vie du motard, on la choisie et on l’assume !!!

Nous retrouvons petit à petit tout le monde à l’hôtel, bel hôtel il faut le dire. Nous avons fait la connaissance d’autres membres du club, puis apéro, bla bla bla, miam miam, bla bla bla, et nono pour tout le monde.

Le lendemain matin, après le petit déjeuner, c’est shopping où du moins repérage des boutiques et des produits convoités, en compagnie de Kiki et Fabien , de Christian et de Francky.

Ce repérage fut vite fait car on devait tous se retrouver dans un petit resto au dessus de l’hôtel à 12h30

Cool, le resto, décor montagnard chaleureux et un serveur génial, Très sympa et très bon choix, merci Luc et Véro !

L’après midi, le groupe se fractionne en 2. Les uns partent en virée, les autres en shopping, dont nous, flanqués de Fabien et de son inséparable kiki

et de Christian VTR, car Francky, était allé perdre ses barrettes sur la route avec ses potes.

Journée éreintante pour le shopping. Enfin on a tous trouvé ce que nous cherchions, qui un pantalon, qui un casque, qui des cigares, qui des bottes , qui de la parfumerie etc....

Nous rentrons vers 19h, sur les rotules

Re apéro, re bla bla bla, re miam miam, re bla bla bla, re nono

Et le lendemain re petit déjeuner et re moto.

On passe la douane les doigts dans le nez, et on attaque des petites routes, petites pour certaines, brumeuses pour d’autres, gravillonnées pour encore d’autres, parfois c’était les 3 à la fois...... Nous avions avec nous, et je lui tire mon chapeau, une Kawa, façon Harley, qui passait fort bien dans toutes ces petites épingles.

Enfin, pour clôturer le tout , nous ne sommes pas tous arrivés en même temps à la pizzéria de Chalabre, certains ont pris des très petites routes dans les bois, mais tout le monde est arrivé au final.

Après le repas, ce furent les habituels bisous et poignées de main en se promettant de se revoir très bientôt, d’être prudent, et de préparer l’invasion de la Belgique.

Ah ! Yvan, un grand sentimental....il n’aime pas les séparations.....mais on revient, t’inquiètes pas !!!!

Un fois le groupe éclaté, nous revenons avec les mêmes qu’à l’aller. Nous lachons Kiki et Fabien sur l’autoroute pour aller dormir chez Francky la barrette qui nous avait gentiment proposé l’hospitalité, et nous avons bien fait car jusqu’à présent nous n’avions pas pris de pluie, mais juste à côté de chez lui, on aurait dit "la fin du monde".

Et voilà, après une bonne nuit, on est encore repartis Christian et moi, sur notre fidèle Bleue des Alpes, par les petites routes du Lubéron, pour arriver chez nous vers 16h, sans une goutte de pluie.

Merci à vous deux, Luc et Véro, pour ce séjour en Andorre. Nous ne connaissions pas mais ce fut un régal !

L’an prochain mon anniversaire tombe encore le 18 septembre, c’est drôle, alors fais comme tu peux !!!!!!!

Gros bisous à toutes et tous et prenez soins de vous.


La Blonde des Alpes




[retour en haut]

Documents et images liés à cet article:

Document sans titre

Bienvenue sur le site www.vfrtgs.com, site optimisé IE6 en 1024x768 flash player version 7 requis pour les animations.
© dev:RR | Design: Motusdesign, tous droits réservés pour les squelettes. créé avec le cms SPIP 1.7.2