Document sans titre
Document sans titre

Menu :

>> Accueil
>> Activités
>> Calendrier
>> Juridique
>> La moto
>> Liens
>> Manuels & Fiches
>> Petites Annonces
>> Philosophies
>> Photos Album


Dernieres news :



Derniers articles :


Andorre 2016
le 26 septembre 2016
par Stephane


La Bourjolaise
le 24 mai 2016
par Stephane


Hivernale 2016 selon Papy
le 8 mars 2016
par Laurent CARATELLI




visiteurs depuis la naissance
de vfrtgs.com

Accueil >>  Activités >> Pyrénées, le...


Pyrénées, le résumé de Vfr Punch

écrit le 2 juin 2009 par Laurent CARATELLI





Salut à tous,

Soleil, petite fatigue et un peu à l’Ouest ce matin, j’ai une envie folle de
travailler :-OO

J’en profite donc pour faire mon résumé du WE.

Je ne m’attarde pas sur le Paris Bordeaux de Jeudi soir, juste ce $à#è^ de pont
d’Aquitaine fermé qui m’oblige à me paumer à Minuit dans Bordeaux :-((

Tout commence par un picnic chez Coco et Lolo le Vendredi midi, il fait dèjà pas
loin de 30° et les motos arrivent. Yvan et Eric sont déjà là, quelques mines
fatiguées attestent d’une soirée un peu chargée. D’autres arrivent, et après qqs
sandwich nous voici partis pour récupérer Stéphane et Christine au sud de
Bordeaux. Traversée du Sauterne, et direction Eauze pour retrouver Xavier et
Daniel. Il fait 30°, on est bien en retard, mais il faut bien se réhydrater un
peu, ce qu’on fait dans un pub logé dans une superbe vielle batisse.
Le goudron fond et les béquilles s’enfoncent, le bitume doit être de meilleure
qualité en Normandie chez moi ça le fait pas :-OO

Et c’est reparti pour la fin de la route, le Gers puis Tarbes et Lourde ... Vu
qu’il est déjà plus de 19H on abandonne le détour pour voir la grotte et causer
à Bernadette ce sera pour une prochaine !

Arrivés au Picors (après une traversée de troupeau de Brebis peintes en bleue),
y a déjà Noël, Pierre et Isa, Flo et Christian ... Nous ont même pas attendu
pour commencer l’apéro ...
La soirée sera courte, y a de la fatigue dans l’air.

Le lendemain, je ne me rappelle plus des noms, mais on enchaine les virages sous
le soleil. Le resto n’est pas facile à trouver, mais avec une belle terrasse
près de l’eau on est bien installé. Seul manque Noël, notre Don Quichotte à
nous, parti à la recherche du village fantome "Bagnère de Luchon". Et Christian
manque aussi, mais lui à mon avis a fait exprès de se retapper un petit col vite
fait ! Y a des dizaines de parapentes dans le ciel, et on a droit à des superbes
atterissages juste en face du Gastos.
Au retour une partie de l’équipe attaque un raccourci spécial TGS dans une
charmante petite vallée, on est au bout du monde ! Christian est devant, qui a
le temps de nous larguer vite fait tout en lisant la carte, y en a qui vivent
dans un autre monde :-OO
Partis à 9H nous sommes de retour après 19H, et plus de 270 KM au compteur.
Soirée calme à nouveau, il ne reste que Lolo, le Yeti, Yvan quand le Barman nous
gicle à minuit.

La deuxième journée de roulage, on rattaque le col d’Aspain because le Tourmalet
est fermé, y a tous les cyclistes de France qui se sont donnés RDV sous le
cagnard, sans parler de ceux qui courrent ou qui font du ski à roulette, pas
facile d’attaquer dans ces conditions. Heureusement passée la fin de la matinée
tout ce petit monde de la souffrance disparait à l’ombre, et à nous les belles
routes. La montée au tunnel vers l’Espagne est superbe, j’essaie désespéremment
de suivre la roue de Christian, heureusement que le 700 Transalp manque de
puissance dans les portions roulantes, et je suis tout fier de le garder en vue
jusqu’en haut. Un petit tour au frigo pour refroidir les moteurs (il fait 12°
dans un étroit et long tunel) et nous voici en Espagne. En attendant le reste de
la troupe, nous admirons les convois de motos Espagnoles qui déboulent, ça
attaque et ça pétarade sec.
La descente espagnole est très sympa aussi, assez rapide ... jusqu’à la
bifurcation qui tue, une route digne des montées impossibles du VFRTGS : 30 KM
dans une gorge, avec une route défoncée et très étroite, c’est très beau mais
pas toujours confortable, et ça nous met bien en condition pour le resto qui
suit, très bon d’ailleurs.
Suit le Col du Portalet, un vrai billard que certains (un en 1000 CBF notamment
mais je ne cite pas le nom !) attaquent à des vitesses inavouables !
Seb arrive au sommet avec une vis bien plantée dans le pneu AR, grande
discussion TGS (tout le monde a un avis différent sur la marche à suivre), et
finalement il choisit la sécurité, retour au dernier garage Espagnol rencontré
pour mettre une mèche et regonfler, flanqué de son frère, Lolo, Stéphane, et
qqs autres. Le WE aura été sanglant pour les pneus, Stéphane nous fait admirer
les étonnantes déformations de son pneu AV, même pas usé mais carrément gondolé.
Pendant ce temps la grande partie de la troupe attaque la descente du Portalet
(non moins superbe que la montée) puis le col de l’aubisque. Le rythme est ...
disons soutenu :-OO ...
Je rends la main avant la fin, une belle glissage de l’avant agissant comme
avertisseur (mais non Phil je suis pas sorti large, c’est la faute d’un caillou
 !), plein les pattes, je finis tranquille avec Flo et Christian des Alpes, à
prendre le temps de regarder le paysage (superbe !).
On se finira tous à 30 KM/H pour la descente de l’Aubisque, très bosselée et
avec des gravillons tous les 50 mètres.
Encore un grand merci à lolo pour la totalité de son œuvre, et un spécial
remerciement à mes ouvreurs du Sud, Xavier qui roulait très propre et très
calme, et Christian très propre et moins calme, y en avait pour tous les gouts !
Je suis le premier à partir le Lundi matin, désolé Eric pour le réveil matinal …
Au final, 2500 KM au compteur du VFR, et même pas trop mal en arrivant.
Vivement le prochain !
Au fait y a quoi de prévu en 2010 ?

Stéphane




[retour en haut]

Documents et images liés à cet article:

Document sans titre

Bienvenue sur le site www.vfrtgs.com, site optimisé IE6 en 1024x768 flash player version 7 requis pour les animations.
© dev:RR | Design: Motusdesign, tous droits réservés pour les squelettes. créé avec le cms SPIP 1.7.2