Eric NOTARIANNI

Quand je lâche l'appareil photo des mains, c'est pour être au guidon de notre moto favorite ou au manche d'une machine volante voir pour déguster une bonne bouffe entre pôtes...